Base de connaissances

Moteur de recherche

Actualités

Précisez votre recherche :

L'énergie marémotrice : un projet de 300 MW en Corée du Sud

Lunar Energy-extraitQui connaît Lunar Energy? Personne. Pourtant, cette entreprise anglaise s'apprête à construire en Corée du Sud, la plus grande usine marémotrice au monde. D'une puissance de 300 MW, la centrale devrait être opérationnelle en 2015.
 
L'énergie marémotrice

L'énergie marémotrice est une énergie renouvelable encore méconnue et sous exploitée malgré le potentiel énergétique colossal qu'elle possède. Bien que cette énergie ait été considérée pendant des années comme techniquement possible, elle a été largement délaissée au profit d'énergies renouvelables plus "simples" comme l'éolien ou le solaire. Seulement, la hausse du prix du baril (qui enchaîne des niveaux  records) ainsi qu'une sensibilisation et une conscience de plus en plus importantes face aux enjeux du changement climatique ouvrent de nouvelles perspectives pour cette énergie. Le projet de Lunar Energy en Corée en est l'un des exemples.


L'énergie marémotrice est issue du mouvement de l'eau créé par les marées. Les baies ou les estuaires, qui connaissent une amplitude des marées importantes, sont les sites idéales. Les usines marémotrices exploitent donc les variations du niveau de la mer pour produire de l'électricité.

Une production d'électricité de 300 MW

D'un coût total de 500 millions de livres, la centrale sera réalisée par  Lunar Energy, entreprise britanique spécialisée dans l'énergie des marées, en partenariat avec l'électricien coréen Midland Power Co. Ce dernier devrait recevoir 300 MW d'électricité renouvelable produite par 300 turbines d'1 MW  et ce, à partir de décembre 2015. Pour ce faire, la centrale sera installée sur la voie navigable "Wando Hoenggan", située au large de la côte sud-coréenne, qui possède un rendement de marées important. À terme, la centrale devrait alimenter en électricité 200 000 foyers dans le Wando Hoenggan.

Lunar Energy2-extrait
Une technologie de pointe

Les turbines sont de dimension impressionnantes : chacune mesure 11,5 mètres de diamètre pour un poids lesté de plus de 2 500 tonnes selon les données de Lunar Energy. La fabrication et l'installation des turbines marémotrices seront effectuées par Hyunadai Samha Heavy. La conception et l'optimisation des composants seront gérés par les ingénieurs Rotech, entreprise spécialisée dans les gisements offshore de pétrole et de gaz.


Les turbines seront immergées en eau profonde afin d'éviter tous risques envers la faune aquatique (notamment les poissons migrateurs comme le saumon, l'anguille et l'alose) ou les navires.

Lunar Energy1-extrait
Une première phase d'essai

Une installation pilote d'un mégawatt sera mise en place en mars 2009. Les essais permettront aux autorités coréennes d'évaluer les impacts environnementaux des turbines avant de donner les autorisations définitives à la construction de la centrale.



Ce projet n'est pas le premier pour Lunar Energy. Elle travaille actuellement avec l'énergéticien allemand E.ON sur un projet de huit turbines marémotrices au large des côtes galloises. Ce projet devrait permettre d'alimenter en électricité 5 000 ménages à partir de 2010. 



L'énergie marémotrice est pourtant loin de remplacer l'énergie hydraulique bien qu'elle soit moins vulnérable au changement climatique (en mer exclusivement). Elle reste une énergie compliquée d'installation et onéreuse. L'Angleterre est l'un des pays leaders en raison des industries offshore de gaz et de pétrole.

[27-07-2011]
 

electricite-verte.com, le portail de l'électricité verte, a été conçu par eQuiNeo et réalisé par Ginko et autodidacte.net