Base de connaissances

Moteur de recherche

Actualités

Précisez votre recherche :

La 5ème édition du Forum mondial de l’eau en Turquie

La 5ème édition du Forum mondial de l’eau en TurquieLe 5ème Forum mondial de l’eau s’est déroulé du 16 au 22 mars 2009 à Istanbul en Turquie. Ce forum est l’évènement principal ayant trait à l’eau au niveau international. Il permet d’aborder un sujet d’ores et déjà hautement stratégique, mais qui prendra une ampleur grandissante dans les décennies à venir.
 

 « Il n'y a pas, pour l'instant, de guerres de l'eau, mais il y a une crise de l'eau », a déclaré Laurent Stefanini, ambassadeur délégué à l'environnement, en marge de la présentation du Partenariat français pour l'eau (PFE).

Ce forum est donc l'occasion de réunir en un même lieu experts, décideurs politiques et acteurs de l'eau afin de débattre et réfléchir aux moyens à mettre en place afin de garantir un accès à l'eau pour tous malgré les difficultés que cela ne manquera pas d'engendrer.

Son champ d'actions

Organisé tous les 3 ans par le Conseil mondial de l'eau, le forum mondial se concentre sur 4 objectifs fondamentaux visant à éclairer le monde sur l'urgence d'agir :

-     Mettre en avant les problèmes liés à l'eau sur la scène politique internationale ;

-     Donner l'opportunité de débattre aisément dans le but de résoudre les problèmes liés à l'eau dans le monde au 21ème siècle ;

-     En faire ressortir des propositions concrètes et les véhiculer sur la scène internationale ;

-     Susciter un engagement politique.

Un contexte préoccupant...

Un rapport rédigé par les 24 agences de l'ONU a dressé un état des lieux des ressources en eau douce dans le monde et se termine par cette phrase mettant en évidence l'urgence d'agir : « Cet accès inéquitable à l'eau ne peut durer. Nous ne disposons peut-être pas de toutes les informations mais nous en savons assez pour commencer à agir ».

C'est donc dans ce contexte qu'a débuté ce 5ème forum mondial de l'eau, avec les menaces que sont la croissance démographique et le réchauffement climatique sur les ressources en eau.

Cette année l'intitulé du forum était « Bridging the devides for water » (« Etablir des passerelles entre nos divergences »).

... Pour un bilan très mitigé

Le forum s'est achevé le dimanche 22 mars sur une note mitigée. Nombre de participants ont jugé la déclaration finale insuffisante et inadaptée à l'urgence de la situation.

Certains pays dont la France ont réclamé le « droit à l'accès à l'eau », considérant que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est un « droit » humain fondamental, mais la déclaration finale n'a retenu que le terme de besoin sous la pression des Etats-Unis et du Brésil.

Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'écologie a déclaré « Je suis déçue, car je pense que c'est un droit très important ». Elle a ajouté : « Il est choquant de voir que, pour la première cause de mortalité dans le monde, il n'y a pas plus de mobilisation politique. » Jean-François Legrand, sénateur français en charge d'animer un collège de 300 parlementaires issus d'environ 90 pays a déclaré, quant à lui, que la déclaration était « incolore, inodore et sans saveur ». Le PFE, regroupant des représentants de l'Etat, des collectivités territoriales, des entreprises, des ONG, des fondations et organisations scientifiques, a salué cette semaine de débats « intenses et productifs » mais a tout de même déploré que « le droit d'accès à l'eau et à l'assainissement ne soit pas mentionné dans la déclaration ministérielle ».

Face à ce désaccord, une vingtaine d'Etats a choisi de faire une déclaration dissidente, mentionnant le droit à l'eau comme cela avait été fait il y a 3 ans à Mexico. Face à ce recul, une pétition est en cours de signature afin de reconnaître ce droit à l'eau et à l'assainissement par la modification de la déclaration ministérielle.

Toutefois certaines recommandations et engagements ont été notifiés comme la modification de la consommation d'eau, tout particulièrement concernant l'agriculture, la lutte contre la pollution des cours d'eau et nappes phréatiques, ainsi que le traitement des eaux usées allant au-delà de l'accès indispensable aux toilettes.

Les villes de Marseille et Durban, en Afrique du Sud, se sont portées candidates pour accueillir le 6ème Forum mondial de l'eau qui aura lieu en 2012.

 

 

 

[27-07-2011]
 

electricite-verte.com, le portail de l'électricité verte, a été conçu par eQuiNeo et réalisé par Ginko et autodidacte.net