Base de connaissances

Moteur de recherche

Le développement durable

Précisez votre recherche :

Le super carburant sans plomb 95-E10, une vraie fausse bonne idée?

Le super carburant sans plomb 95-E10, une vraie fausse bonne idée?Depuis le 1er avril 2009 nos stations services, du moins quelques unes d’entre elles pour le moment, proposent le « super carburant sans plomb 95-E10 » ou « SP95-E10 » en application de l’arrêté ministériel du 26 janvier 2009. A terme ce carburant devrait remplacer le sans plomb 95. Il est composé de 90% d’essence sans plomb et 10% d’éthanol, contre 5% auparavant.
 

 

Cet éthanol est produit en majorité en France à partir de betterave (riche en sucre) ou de blé (riche en amidon).

Ce nouveau carburant est compatible avec 60% des véhicules essences en circulation et la quasi-totalité des véhicules neufs[1]. Le plan biocarburant national lancé par le gouvernement prévoyait d'incorporer 5,75% de biocarburants dans l'essence comme le diesel dès 2008, 7% en 2010 et 10% en 2015. Le MEEDDAT a indiqué que « la mise sur le marché du supercarburant 95-E10 contribuera, dans la filière essence, à l'atteinte des objectifs d'incorporation prévus par le plan biocarburants français, et en particulier l'objectif de 7 % en énergie prévu en 2010 ».

Du côté des stations-services, qui joue le jeu ?

Si BP annonce que la quasi-totalité de ses stations (soit 422) sera équipée d'ici la fin du mois d'avril, il n'en va pas de même pour tous. En effet pour le 1er jour de l'application aucune station Esso (600 stations), Shell (340) ou Intermarché (1 560) ne proposait l'E10. Certains annoncent vouloir se développer aux cours des semaines et des mois à venir. L'adaptation d'une station à ce nouveau produit a un coût qui est approximativement de 20 000€. Malgré les risques d'amendes encourus en application d'une taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), il n'est pas dit que l'ensemble des gérants de stations-services soit prêt à supporter cet investissement, d'autant plus que la marge sur ce carburant est très faible.

Côté particuliers, quels avantages ou inconvénients ?

Si les stations proposent ce nouveau carburant de 1 à 3 centimes d'euro moins cher que le SP 95 classique, il n'est pas pour autant source d'économie. Selon l'Ufip (Union française des industries pétrolières), « l'éthanol peut être mélangé à l'essence, mais sa sensibilité à l'eau et sa volatilité peuvent engendrer un mauvais fonctionnement des moteurs ainsi que des risques d'émission de vapeur d'essence ». C'est d'ailleurs l'une des raisons qui a poussé l'Allemagne à refuser, l'an dernier, le mélange d'E10 dans ses carburants. De plus il a été décelé une surconsommation théorique de 3,5% due au pouvoir calorifique de l'éthanol inférieur de 35% à celui de l'essence.

Carburant durable ou pas ?

Est-ce réellement judicieux d'utiliser des terres arables pour faire rouler nos voitures ? En effet, si la consommation de ce carburant de nouvelle génération se généralise, de nouvelles terres seront nécessaires à la production de la matière première indispensable à l'élaboration d'éthanol. Seront-elles en France ou dans les pays du sud, moins onéreux et surtout moins protégés ? Cela ne reviendra-t-il pas à accentuer les problèmes que ces derniers rencontrent pour s'alimenter ?

En outre, ce carburant ne peut pas être affrété par oléoducs, son transport entraînera nécessairement des camions supplémentaires sur nos routes, et par corrélation des gaz à effet de serre supplémentaires rejetés dans notre atmosphère.

Peut-être cela permettra t-il à la France d'atteindre ses objectifs de 7% de biocarburants d'ici 2010, mais est-ce réellement une bonne solution ?

 


[1] Pour vérifier la compatibilité de votre véhicule : http://www.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=990

 

[27-07-2011]
 

electricite-verte.com, le portail de l'électricité verte, a été conçu par eQuiNeo et réalisé par Ginko et autodidacte.net