Base de connaissances

Moteur de recherche

La situation des énergies renouvelables en France

Précisez votre recherche :

Bilan énergétique de la France : une évolution positive mais des efforts restent à faire

Bilan énergétique de la France : une évolution positive mais des efforts restent à faireLa Direction Générale de l’Énergie et des Matières Premières (DGEMP), en collaboration avec l’Observatoire de l’Énergie, vient de mettre en ligne le bilan énergétique de la France sur l’année 2007. Cette synthèse permet de tirer les premiers résultats du gouvernement en matière d’environnement et de politiques énergétiques « vertes » !
 
Extraits du dossier de presse :

« Les principaux déterminants et traits caractéristiques de la situation énergétique de la France en 2007 peuvent être synthétisés comme suit : une croissance économique qui résiste, un prix du pétrole brut qui, exprimé en dollar, croît tout au long de l’année mais contrebalancé par un taux de change du dollar en euro évoluant en sens inverse, un hiver 2006-2007 particulièrement doux, des énergies renouvelables en plein essor, des centrales nucléaires qui produisent un peu moins que d’habitude, des centrales thermiques au gaz et au charbon un peu plus sollicitées, des transports qui redémarrent, une consommation d’énergie globalement stable et donc une efficacité énergétique en net progrès, des émissions de CO2 qui stagnent. »

 

Consommation d’énergie primaire

« Corrigée du climat, la consommation totale d’énergie primaire stagne à 276,1 Mtep, donc en net retrait par rapport au PIB (+1,9%). En données réelles, elle baisse de -1,1% à 270,7 Mtep. »

Consommation d’énergie finale

« La consommation d’énergie finale (corrigée du climat) stagne également dans son ensemble (+0,2%), mais avec des évolutions contrastées par secteurs : forte baisse de l’industrie (-1,7%), stagnation dans le résidentiel-tertiaire (-0,1%), forte hausse dans les transports (+1,5%). »

Consommation finale énergétique

« La consommation finale énergétique (corrigée du climat) évolue aussi de façon contrastée par forme d’énergie : bond de +9,5% pour les énergies renouvelables thermiques, baisse de -3,5% pour le charbon (en lien avec la mauvaise orientation de la sidérurgie), baisse de -1,8% pour le pétrole et hausses de, respectivement, +0,3% et +0,8% pour le gaz et l’électricité. »

Intensité énergétique

« L’intensité énergétique de la France baisse de nouveau sensiblement, de -1,9% pour l’énergie finale, évolution très proche de l’objectif national de baisse de 2% par an d’ici 2015 ».

Carburants

« Malgré des prix élevés, les ventes de carburants routiers croissent de +1,4%, après +0,5% en 2005 ; celles de gazole progressent de +3,3%, en lien avec la diésélisation persistante du parc automobile, alors que celles d’essence ralentissent leur chute, avec -4,5% ».

Production primaire d’énergies renouvelables

« La production primaire d’énergies renouvelables progresse de 4,2%, à 18 Mtep, record historique de hausse. En particulier les biocarburants doublent en quantité, l’hydraulique gagne 3,6%, l’éolien reste en plein essor (+85% en production), le solaire photovoltaïque croît de 70% ».

Émissions de CO2 du secteur énergétique

« En conséquence de ces évolutions, les émissions de CO2 dues à l’énergie restent stables ».

[27-07-2011]
 

electricite-verte.com, le portail de l'électricité verte, a été conçu par eQuiNeo et réalisé par Ginko et autodidacte.net